Identité

Bastide Médical est aujourd’hui un acteur incontournable du soin à domicile. Avec 3100 collaborateurs, 150 magasins et franchises sur le territoire national et l’apparition de succursales à l’étranger, le modèle Bastide Médical s’affirme comme une référence reconnue du domaine de la santé.

Le conseil médical et scientifique du groupe international organise avec des médecins des Assises qui travaillent à redéfinir les prestations de soin de manière toujours plus pointue. Pendant ce temps, le nom de Bastide apparaît sur des coques de navires sillonnant les mers ou lors de tournois mondiaux via des partenariats avec des sportifs de haut niveau tout en repoussant le concept même du sponsoring.

Si tout cela peut donner le vertige, ce qui étonne le plus, c’est sans doute la fidélité aux valeurs de départ de cette entreprise, qui se situe un jour de 1977, à bord d’une simple fourgonnette 4L blanche, devenue symbole de la volonté de Guy Bastide de changer la donne pour les mineurs d’Alès.

Du comptoir de l’officine au volant d’une camionnette

En 1977, Guy Bastide, pharmacien de Nîmes, réfléchit depuis quelque temps à la situation. Près du bassin minier d’Alès, la souffrance des mineurs atteints de silicose est une réalité dramatique. La prise en charge des soins à domicile est autorisée depuis peu de temps, mais les avancées dans le domaine sont encore invisibles dans la région. Le besoin, quant à lui, est plus qu’évident.

Le pharmacien sait qu’un malade atteint d’insuffisance respiratoire est souvent condamné à errer à l’hôpital, pris dans des contraintes administratives et médicales, en regrettant sa vie passée, comme stoppée par le manque d’air qui l’épuise. Traité à domicile, le patient aurait alors une chance de recouvrer sa dignité parmi les siens et augmenterait ses chances de guérison. L’hôpital est très intéressé, les politiques aussi. Ce qu’il manque alors, c’est un volontaire et une fourgonnette pour aller livrer quotidiennement toutes les bouteilles d’oxygène aux mineurs alésiens.

A bord de sa 4L blanche, il sillonne les routes cévenoles. L’aventure commence, et elle ne sera pas simple : il faudra chaque jour convaincre les médecins, gagner leur confiance, fournir l’appareillage, soulager les patients. Guy Bastide est sur tous les fronts.

Le service « Bastide Le Confort Medical » est né.

La volonté d’expansion

En 1983, Alès voit s’ouvrir, après Nîmes, la deuxième agence Bastide Médical.
4 ans plus tard, Avignon est la troisième ville à relayer les services d’assistance respiratoire à domicile de Bastide Médical.
Puis Valence, Montpellier, Aix-en-Provence, Arles, Lyon, Saint-Etienne.
Entre 1983 et 1997, le secteur d’intervention s’étend progressivement autour du Gard et du Vaucluse et se maille au gré des demandes de prestations.
Le secteur est en tension, Guy Bastide y répond en déployant ses ressources.
En 1997, Cannes, Montélimar, Toulouse et Toulon rejoignent l’aventure.
L’année 1997 sera d’ailleurs, jusque-là, celle de tous les records d’ouverture de magasins.
Elle sera aussi l’année de tous les bouleversements. Bastide Médical est enfin prêt à passer à l’étape supérieure.

Entrée en bourse, la Cour des Grands

Le 17 mai 1997 n’est pas un jour comme les autres pour Guy Bastide. Fort de 20 ans d’expérience dans la prestation de soin à domicile, il est plus que convaincu de l’utilité et de la performance de son modèle. Mais le déploiement territorial est encore lent et les moyens toujours limités pour accélérer la cadence. Le pharmacien aujourd’hui PDG a besoin de partenaires, d’investisseurs, d’actionnaires pour amener Bastide Medical à son plus haut niveau. L’entreprise entre en bourse et obtient rapidement la confiance des marchés.

Ce second souffle est détonnant dans la machine Bastide Médical. L’acquisition de nouvelles entreprises permet au nouveau groupe de diversifier son activité et son aire thérapeutique.
Après l’assistance respiratoire viennent se greffer les spécialités de stomathérapie, urologie, cicatrisation et diabète. L’évolution de son champ d’application permet à présent à Bastide Médical de s’imposer comme le partenaire de confiance du tissu médical français. L’entreprise de Guy Bastide occupe désormais une place d’expert et met à disposition des malades et des équipes soignantes un relais humain parfaitement formé et compétent.

Le déploiement se poursuit et les régions de l’Est, du Centre et de l’Ouest viennent étendre le maillage national.

Pendant ce temps, une jeune recrue fait déjà ses preuves dans une agence Bastide Médical, au contact direct des clients. Il n’y a pas de raccourcis dans la famille Bastide. Vincent, le cadet de Guy, se forme patiemment en refaisant le chemin de son père, étape par étape.

Franchiser pour se développer

Vincent Bastide, Directeur Général du groupe désormais depuis 2005, tente un coup d’accélérateur en déléguant la responsabilité du développement local à des partenaires extérieurs. La confiance dans la marque, sa bonne stabilité et sa réputation font le reste. La franchise est un moyen puissant de mailler le territoire et d’affirmer le savoir-faire cher à l’enseigne.

 La première franchise est inaugurée à Nevers cette année-là. De nombreuses autres ont rapidement suivi. Ce sont aujourd’hui 87 franchises et 57 magasins intégrés qui parsèment l’ensemble du territoire français. La stratégie actuelle de développement prévoit l’ouverture de 2 franchises par mois jusqu’à atteindre les 220 points de vente en France.

On sort des murs, le Groupe Bastide agit

En 2014, le navigateur Kito de Pavant, à la barre du Bastide Otio, croise dans l’océan Atlantique. Le nom sur la coque de son IMOCA lui rappelle que son sponsor tient à sa réussite. Avant le départ de la Route du Rhum, Kito a bénéficié d’une préparation complète de la part des équipes de Bastide Médical. Sommeil, récupération, performance, rien n’a été laissé au hasard. Rares sont les sponsors qui s’impliquent alors autant dans la santé d’un sportif. L’avantage est significatif pour le barreur.

Son partenaire médical produit même des études à l’attention d’un autre projet d’envergure de la même année, le Conseil Médical et Scientifique de Bastide Médical : un comité composé de 12 médecins pluridisciplinaires reconnus ayant pour mission de questionner la pratique médicale face aux dernières innovations et recommandations dans l’intérêt du patient.

Les Assises du comité ont lieu une fois par an et donnent l’occasion à plus d’une centaine de médecins d’assister aux conférences. Nouvelles technologies, applications médicales, formations, innovations, les Assises ont pour vocation de challenger les pratiques médicales et de trouver de nouvelles voies de prise en charge des patients.

Dans cet objectif, les membres du comité participent même concrètement aux recherches menées sur la santé et les performances du marin de haut niveau.

Après la réussite de l’expérience Kito de Pavant, les partenariats se multiplient.

Aujourd’hui Bastide Médical est officiellement sponsor de l’équipe de football de Nîmes Olympique et chacun des joueurs fait l’objet d’un suivi médical précis en vue d’optimiser ses performances.

Quatre des meilleurs joueurs de tennis français bénéficient du même type de suivi ainsi que les joueurs de l’équipe de handball de l’USAM.

Ajoutons la fédération Handisport et le TDS Racing pour comprendre la passion qui anime le directeur général du groupe à l’origine de ces partenariats : aimer le sport et se challenger pour changer la donne.

Hors de question de rester passif face au défi sportif. Les études portent sur l’apnée du sommeil, la récupération et les performances de tous ces champions. Si les résultats obtenus se font sentir sur le terrain de la compétition sportive, les applications au domaine médical seront bénéfiques et partagées au profit de l’ensemble de la population.

Répondre présent

2020 a été l’année du défi de l’urgence sanitaire. Présent au côté des soignants, Bastide Médical a su mobiliser ses équipes pour assurer la continuité d’un service de prestation de qualité. La période a été difficile pour l’ensemble du corps médical. Une mise en tension de tous les secteurs du soin dans le monde qu’il a fallu supporter sans faiblir durant de longs mois.

 Si tous les professionnels de santé ont porté le monde pendant ces jours sombres, l’entreprise a tenté de répondre présent, comme chacun, à leurs côtés sur les fronts qui étaient les siens. Sécuriser les foyers en cours de soin, renforcer les suivis, assister les structures médicales, collectives et hospitalières, fournir le plus de matériel possible dans les meilleurs délais. Nos collaborateurs ont tous été à la hauteur du combat qui a été le nôtre aux côtés des services de soins de chaque territoire, et nous espérons avoir apporté ce qu’il fallait d’aide, de soutien et d’encouragement à tous nos partenaires du corps médical pendant ces temps éprouvants.

 

Un avenir challengé

Vincent Bastide, à présent PDG du groupe Bastide Médical, poursuit l’histoire de son père. L’ascension du fils cadet de Guy Bastide jusqu’à la tête de l’entreprise que son père a créée s’est accompagnée de changements majeurs qui ont contribué à sa croissance.

 Le contexte sanitaire mondial impose une vision de l’avenir complexe. Le vieillissement de la population, les besoins croissants en soins thérapeutiques, les nouvelles technologies seront autant de challenges que Bastide Médical est impatient de relever.

 Alors que Guy Bastide a conquis le marché européen par son souci constant du soin et du service, Vincent Bastide, quant à lui, a le regard résolument tourné vers le reste du monde, prêt à déployer plus loin encore ce qui fait la signature de l’entreprise qui porte son nom, et celui de son père.